PHOTOGRAPHISTIK

By Laurent deraedt

LIVRE

D'OR

HOME

Pas touche ou retouches ?

lundi 27 février 2017 19:46

 J’ai eu l’idée de ce premier billet suite à une question qui m’ait posée depuis que je poste des photos. Est-ce que je retouche mes photos ? La réponse est oui.

Qui retouche ses photos ? Tout le monde retouche ses photos du simple quidam prenant des photos avec son smartphone au photographe professionnel avec le matériel dernier cri. Et vous même ne l’avez vous jamais fait ? N’avez vous jamais recadré vos photos ? Appuyé sur la baguette magique de votre appli photo sur votre smartphone ou autre logiciel fourni avec votre APN ? Joué avec le contraste, la luminosité ? Donc n’ayez pas honte, ce n’est pas de la triche tant que vous savez vous limiter.

Pourquoi retoucher ses photos ? Là je parle de ma petite expérience car je ne suis pas un photographe professionnel. 

  1. Le recadrage : je dois être un peu bancal mais j’ai souvent des photos légèrement de travers. Il arrive également que je ne m’aperçoive pas que certains éléments indésirables se soient glissés dans ma photo sans les avoir vu lors de ma visée. La retouche par recadrage me permet donc de régler ces défauts.
  2. Les écarts de luminosité et contraste : je fais souvent des photos au lever ou coucher du soleil avec des poses longues impliquant souvent de forts contrastes de luminosité. Là il n’y a pas de miracle, quelque soit l’appareil photo, vous aurez soit une partie de votre photo surexposée soit sous exposée et la retouche sur la balance des lumières est indispensable. Personnellement, mes photos sont souvent sous exposées afin que je puisse récupérer les basses lumières en post production. A savoir qu'une photo sous-exposée est récupérable, une photo surexposée ne l’est pratiquement pas. 
  3. la netteté: là je parle de retouche sensible de la netteté. Une photo floue est irrémédiablement irrécupérable en l’état actuel des logiciels de retouche. En ce qui me concerne, je trouve toujours que mes photos manquent de piqué. J’ai lu une fois que c’était une volonté des fabricants de paramétrer leurs appareils par défaut pour le portrait, domaine dans lequel un très léger flou artistique est souvent préférable. Vérité ou intox, je ne sais pas, quoiqu’il en soit je remonte toujours au max la netteté dans mon logiciel de retouche.
  4. La balance des blancs : je suis toujours en mode automatique sur mon appareil photo mais le capteur peut être trompé par des forts contrastes de lumière et de couleurs. Il m’arrive donc parfois de vouloir "refroidir" un peu mes photos en leur donnant une dominante plus bleue surtout en paysage. 

La limite : je me considère comme un photographe amateur bidouilleur et la retouche d’images n’est pas mon métier. Je peux comprendre les photographes pro qui retouchent en profondeur leurs photos à la recherche de la perfection en prévision de la vente de leur travail ou pour correspondre à un cahier des charges imposé par leurs clients. Après tout, le photographe vend du rêve. Des logiciels comme Photoshop permettent d’aller très loin en la matière, on peut changer complètement un ciel par exemple en choisissant parmis une banque d’images, voire même récemment de créer des nuages très convaincants avec la fonction aérosol. 

Pour moi la limite est là. Mon plaisir c’est de chasser l’instant présent avec les éléments qui forment la scène telle qu’elle se présente à moi à cet instant T. Si l’image est fade ou manque d’attrait, elle part à la corbeille et ça me donnera le plaisir de revenir sur le même site pour reprendre ma photo différemment. Les retouches de base à l’aide de Lightroom ne me servent qu’à compenser mes erreurs ou l’incapacité de mon appareil à représenter la scène telle qu’elle m’est apparue, et donc au final à rendre de sa superbe à ma photo. Mais si ce travail dépasse les 5 min, elle est bonne pour la corbeille, rien ne sert de s’obstiner ou de la dénaturer.  

Donc oui je retouche mes photos et si elles vous plaisent ainsi, mon objectif est atteint.

Et vous? Pas touche ou retouches?